Opinion des français concernant les risques – IRSN

Enquête annuelle de l’IRSN

La publication du baromètre IRSN fat partie d’un moment privilégié pour les préventeurs et gestionnaires de risques.

 » En 2021, le dérèglement climatique et la santé sont à égalité les deux préoccupations principales des Français, avec 22 % des réponses  »

je note que la confiance dans les experts remonte, il est même attendu que les décideurs soient plus enclin à prendre le sens des experts.

En qualité d’élu, je pense qu’il faut être attentif à ce sujet bien qu’on y trouve une certaine ambivalence. Le recours aux experts est plébiscité. Pourtant, en parallèle, les coûts des cabinets experts font l’objet de critiques par leur envolée depuis plusieurs années.

« Les Français sont toujours 91 % à estimer qu’ « il faut mettre à la portée de tous une information compréhensible sur les risques des installations » »

C’est un vrai sujet de fond. A l’ère du tout tout de suite et de l’information immédiate, chacun voudrait pouvoir donner son avis sur tout. Pour comprendre une technologie il faut la connaître. Pour maîtriser le sujet et avoir un avis éclairé, la connaissance pratique d’applications est essentielle. Mettre à porter de tous une information compréhensible relève du défi. Pas que cela soit inatteignable mais plutôt que la vulgarisation amène parfois à des raccourcis.

Pour faire la parallèle avec mon activité professionnelle, j’ai travaillé à un outil d’évaluation de nouveaux salariés. L’objet de cet accompagnement était la construction de questionnaire pour s’assurer d’un savoir minimum des nouveaux entrants. Si pour certains sujets, il parait simple d’évaluer (respect d’une vitesse, règles de circulation, …) pour d’autres, cela relève du challenge. Pour connaître et comprendre, il faut s’être intéressé, avoir été formé … en tout cas un certain bagage semble nécessaire pour certains sujets plus techniques…

le rapport aux catastrophes

le graphe positionné en page 15 du rapport est intéressant à plusieurs titres :

  • les événements recensés sont parfois anciens. Pour la catastrophe de Tchernobyl, serait intéressant, par exemple de différencier les personnes de plus de 45 ans des autres.
  • le nucléaire confirme la crainte qu’il génère : fukushima et tchernobyl sont les deux premières catastrophe du classement.
  • je suis surpris de voir citer l’accident de Union Carbide à Bhopal en 1984. Lorsque je cite cet exemple de catastrophe lors de formations, ceux qui la connaissent sont une très grande minorité.

l’expert scientifique

Les deux principales qualités d’un expert sont :

  • l’honnêteté dans sa démarche scientifique
  • Sa compétence technique

Le troisième point me va particulièrement, il s’agit de : »indépendance de jugement ».

Ces 3 « qualités » sont plutôt mises à mal par les experts en quantité pléthorique que nous délivrent les médias. A chaque crise nous voyons les plateaux télé fleurir de nombreux experts. Si nous avons la chance de voir émerger de temps à autre des personnes qui aident réellement à la compréhension, nous sommes trop souvent confrontés à des débats d’opposition.

Dans ce dernier cas, le débat se fait au détriment du message de fond. Nous l’avons vécu, toutes et tous, lors des premiers mois de la crise à COVID-19.

Enquête annuel de l’IRSN

je ne vais pas paraphraser un travail de qualité au risque de vous faire perdre le fond de cette enquête.

Je vous incite donc à prendre connaissance de ce diagnostic incontournable dans les RDV annuels

Merci et bravo !

Jerome

les liens ci-dessous

Baromètre IRSN

1443-IRSN-Barometre2022-ANALYSE-HD

je vous redonne le lien vers les baromètres 2020-21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *