ISO 45001 : nouvelle norme ISO de Santé et Sécurité au Travail

La logique ISO prend le dessus sur les démarches volontaires et engagées. La construction logique de l'amélioration continue est indiscutable, pour progresser il faut se jauger, avancer et à nouveau se mesurer en intégrant les aléas internes et externes. Subissant des audits clients dans un environnement agro-alimentaire j'ai pourtant des craintes à voir fleurir des demandes du type certification dans quelques années.

Je reste un fervent de l'ILO-OSH 2001 dans la philosophie.

L'Homme est le seul enjeu lorsque l'on parle de S&ST. Réduire cette complexité à une norme m'afflige.

La certification étant, de plus très inégale d'un organisme certificateur à un autre et donc d'un pays à l'autre quelle en sera la valeur ?

Pourra-t-on être "certifié" en ayant des accidents graves ou "trop" nombreux vis à vis d'un standard?

j'ai besoin de mûrir sur ce sujet ISO. Si certains ont des infos et commentaires….

@+

jerome

0 commentaire

  1. Hello !

    Eléments de lecture et de réflexion sur le sujet (bien tout lire) :

    http://www.scc.ca/sites/default/files/CL_NWIP_Occupational_health_and_safety_management_systems.pdf

    http://www.eurogip.fr/images/Declaration_commune_bonn_normalisation.pdf

    Et sachant par ailleurs que :

    http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=20140225&numTexte=3&pageDebut=03249&pageFin=03250

    Mais BSI est en train d’arriver à ses fins (sans que ses motivations réelles soient affichées)… Bye.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *